Prestation de Meryem Jazouli au festival « on marche » 2017 à Marrakech

marrakech

L’édition 2017 du festival « on marche » de Marrakech https://charm-chic.yolasite.com/ a été l’occasion pour le public de la cité ocre de découvrir de nouvelles pièces, de nouveaux spectacles et des artistes prometteurs qui leur donnent des émotions fortes et inoubliables, du 10 au 14 mars. Rappelons que le festival « on marche » a été initié en 2005 par l’artiste marocain Tariq Izeddiou, qui est aussi le fondateur de la première compagnie de danse contemporaine au Maroc, en 2003. La programmation de l’édition 2017 du festival de danse internationale « on marche » a été faite par une forte contribution de Tariq Izeddiou, mettant cette année les femmes à l’honneur à travers des pièces remarquables. Parmi les artistes qui ont presté dans le cadre de ce festival, nous avons en bonne place Meryem Jazouli. Cette artiste, fondatrice de l’Espace Drja à Casablanca, est une danseuse et chorégraphe hors pair. Elle était l’artiste principale de deux pièces : l’Aaroussa et la Contessa.

Meryem Jazouli dans toute sa splendeur

Dans l’Aaroussa, Meryem Jazouli est debout sur une table haute dans une grande robe pourpre qui recouvre la table. Elle fait des mouvements magnifiques, comme des arabesques et donne l’impression de ne faire qu’une avec la robe. Dans Contessa, l’artiste représente de nombreuses figures féminines mythiques qui marquent la culture marocaine. Elle s’est par exemple glissée dans la peau d’Aicha Qandicha, une séductrice et « mangeuse d’hommes », à moitié femme et à moitié bête. Une mi-femme à la beauté sublime, et un mi-animal parce que ses jambes sont terminées par des sabots de cheval. Les spectateurs ont pu découvrir Meryem Jazouli dans toute sa splendeur à Marrakech, elle arrivait sur scène posée sur des plateformes hautes, les jambes dénudées, le buste et le visage protégés par une veste et un voile noir. Une entrée fracassante sur fond de mégaphone qui cède vite la place au silence. Chaque représentation de personnage est accompagnée d’une gestuelle particulière, jusqu’à la découverte du visage et la prise de position par une danse, un chant, une liberté d’expression revendiquée.

L’expérience et le professionnalisme de Meryem Jazouli se sont également fait remarquer à Marrakech, à travers la prestation des résidents de l’Espace Darja de Casablanca. En effet, « Performance » et « Work in progress » étaient au programme de l’événement. La danseuse et chorégraphe Olga Mesa résidente à l’Espace Darja a présenté, en collaboration avec le plasticien Francisco Ruiz « De Infante Like a Deaf Dialogue », une conférence qui présente et associe entre eux les différents éléments d’un projet beaucoup plus grand : Carmen/Shakespeare. Il s’agit d’un projet débuté en 2013 et dont la création est censée s’achever en 2017.

Vivre la nuit des philosophes en réservant un hôtel à Marrakech

hotel marrakech

Le Maroc est un pays plein de merveilles sur le plan de la nature, de la culture et des infrastructures mises en place pour encadrer le séjour des touristes dans ce beau pays. En effet, le tourisme étant l’un des piliers de l’économie locale, avec plus de 60 milliards de dirhams de revenus annuels, les autorités publiques mettent tout en œuvre afin que le secteur ne cesse de prendre de l’ampleur. De cette manière, les emplois seront créés et le pays continuera son développement. De nouveaux objectifs ont d’ailleurs été fixés à l’horizon 2020 dans le secteur. On constate tout de même que les efforts du gouvernement sont porteurs, car le nombre de locations de chambres dans l’hôtel à Marrakech est croissant. Les autres villes aussi sont touchées positivement par ce phénomène, car les touristes peuvent résider dans un établissement hotel la Sultana a Marrakech et se rendre dans les autres grandes villes du pays pour assister à un évènement.

La nuit des philosophes au Maroc

Résider dans un hôtel à Marrakech donne la possibilité de se déplacer à travers le pays pour assister à des évènements ou simplement pour découvrir les villes en question. Dans le cadre des évènements qui ont marqué le paysage culturel au Maroc, en cette fin d’année 2014, nous pouvons citer la Nuit des Philosophes. Il s’agissait de la première édition de cet évènement qui semble être bien parti pour se tenir encore pendant plusieurs années. On enregistre un total de 9 000 visiteurs pour cette première édition, dont 5 000 dans la ville de Rabat et 4 000 autres dans la ville de Casablanca. De quoi motiver les organisateurs de la rencontre qui ont manifesté le désir de mettre sur pied une nouvelle édition dans seulement quelques mois. Organisée en début décembre par l’Institut français du Maroc, en partenariat avec la Bibliothèque Nationale du Royaume du Maroc, la nuit des philosophes consistait en deux soirées, une dans la ville de Rabat, l’autre à Casablanca. Les deux soirées ont duré jusque très tard dans la nuit.

Cet évènement a été l’occasion pour un moment de partage exceptionnel entre les personnes présentes. Les milliers de jeunes présents ont pu s’exprimer, montrant un engouement pour l’échange intellectuel, le débat et la confrontation des idées. Louer un hôtel à Marrakech à cette période, vous aurait permis de découvrir le potentiel de ces philosophes en herbe. Des philosophes plus expérimentés étaient aussi présents. Quoi qu’il en soit, tous ont pu rencontrer des philosophes venus de France, venus soutenir leurs confrères marocains. De grandes questions philosophiques ont été abordées, c’est comme cela que ces deux nuits se sont transformées en une agora ouverte sur le monde philosophique. De nombreux thèmes ont été abordés, autour du droit, de la diversité, de la culture, etc. La nuit des philosophes a été inspirée par des manifestations du même style qui ont été organisées dans la ville de Londres en 2012 et 2013, à Athènes et Berlin en 2014, etc. Au total, on a pu compter 15 philosophes français et 20 philosophes marocains.

Le buggy est un véhicule adapté pour le raid au Maroc

bugg-afrique

Parmi les activités que les touristes réclament de plus en plus à leurs agences, nous pouvons citer le raid en buggy au Maroc avec l’agence Bugg Afrique. Un raid est en général une compétition qui se fait à pied ou en véhicules, la compétition se fait entre des équipes de plusieurs membres et peut durer au plus une vingtaine de jours, selon les conditions. Grâce au buggy, les pilotes peuvent accéder à des zones enclavées et profiter en même temps des diverses sensations que procure la conduite de cet engin à moteur. En plus des raids, les buggys peuvent également être utilisés pour le rallycross qui est une activité de course automobile sportive. Le rallycross compte de nombreuses épreuves dont 60% se tiennent en terre et 40% sur l’asphalte. Les pays nordiques sont ceux qui développent le plus ces activités, tout comme la Belgique, les Pays-Bas, la Grande-Bretagne et la France. Le buggy participe à des compétitions comme le Championnat d’Europe, le championnat britannique, le Championnat du monde ou le Championnat de France.

En fonction des véhicules utilisés, le rallycross est organisé en cinq catégories. Un véhicule de ce type est bien adapté pour faire un raid en buggy au Maroc. Rappelons que le buggy a été créé par un français portant le nom de Bouquet et que c’est un véhicule de quatre roues, doté d’un moteur et qui comporte deux places. Précisons qu’au début, le buggy comportait deux roues avant d’en avoir quatre. Au fil des années, les modèles ont été développés et améliorés, afin de satisfaire toujours plus aux besoins des pilotes et des utilisations qui en sont faites. Le buggy est adapté pour tous les terrains et il ne pèse pas lourd, c’est un véhicule léger. Ce véhicule comprend un châssis, des pneus, des jantes. Quelques fois des buggys sont dotés de châssis issus de voitures de série.

La carrosserie du buggy peut être ouverte et constituée de polyester ou de fibre de verre. Les buggys sont passés au stade de 4X4, c’est ainsi que l’on retrouve des buggys avec les quatre roues motrices. Ce sont des véhicules que l’on retrouve souvent dans des raids en buggy au Maroc, on les retrouve également dans des compétitions internationales de grande envergure. Bruce Meyers a été celui qui a créé le modèle de buggy le plus connu dans les années 1960, il s’agissait du modèle dune buggy.

Quelques secteurs de l’économie de la ville de Marrakech au Maroc

carre-eden

La ville de Marrakech qui existe depuis plusieurs siècles est en voie de développement. L’économie de la ville dépend principalement de trois activités qui y ont le vent en poupe : le tourisme, l’artisanat et le commerce. S’agissant de l’aspect commercial, la ville compte de nombreuses infrastructures qui font fleurir ses activités.

Le commerce et ses attraits dans la ville de Marrakech

La ville de Marrakech compte au moins 18 souks à elle toute seule, ainsi que la médina la plus grande de tout le Royaume. La ville comporte de nombreuses grandes et moyennes surfaces comme Marjane, Asswak Salam,Acima, Carrefour Market, Carrefour. Marrakech compte aussi trois centres commerciaux que sont Marrakech Plaza, Al Mazar Mall et Marjane Square. Les quartiers qui abritent les activités industrielles sont au nombre de deux, ce sont Sidi Ghanem et Al Massar. L’on y retrouve des usines, des dépôts de stockage, des showrooms et des ateliers. L’aéroport principal de la ville Marrakech-Menara est le deuxième plus grand et plus fréquenté du Maroc, il est conforme aux exigences de la norme ISO 9001, éditée par les organismes de certification internationale. Les visiteurs, surtout ceux venant de l’Europe sont des millions par année, à utiliser cet aéroport qui est un pont de communication entre les deux continents et un moyen efficace de développer l’économie locale. Tout comme l’aéroport, la gare de Marrakech compte parmi les plus importantes du Royaume, à l’horizon 2017 il est même prévu d’inaugurer une ligne de TGV entre les villes de Marrakech et Casablanca qui arrivera probablement jusqu’à Agadir. La société de cimenterie « Ciments du Maroc », filiale du groupe Italien de cimenterie Italcementi a aussi son siège dans la ville ocre.

Le tourisme à Marrakech

Cela n’est un secret pour personne, le tourisme est la première activité génératrice de revenus à Marrakech. Marrakech accueille plus de deux millions de touristes par an, la plupart venant d’Europe, précisément de France, du Royaume Uni, d’Allemagne et tout récemment des pays de l’Europe de l’Est comme la Russie. Marrakech est appréciée par tout ce qu’elle propose aux visiteurs, notamment les hôtels de luxe, le golf, la cuisine Marocaine, les monuments historiques, les évènements de grande envergure, ses nombreux lieux culturels etc. Parmi les lieux hauts en culture appréciés par les touristes nous pouvons citer la médina ou la place Jemaa El Fna. Marrakech est aussi le point de départ pour ceux qui souhaitent effectuer des randonnées dans l’Atlas.

Voyage de noces : pourquoi faire le choix d’une maison d’hôte à Marrakech ?

 

riad-alili

Marrakech est une ville romantique, dépaysante et surtout fascinante. Une ville idéale pour célébrer un voyage de noces dans un palais digne des contes des Mille et Une nuits. A l’image de Shéhérazade, vous avez envie de vivre un moment unique dans une magnifique maison d’hôte à Marrakech. Voici quelques conseils pour passer un voyage de noces inoubliables sous le soleil de la ville ocre !

Un voyage de noces à Marrakech !

Vous venez de vous unir avec l’être aimé et vous souhaitez trouver un petit coin de paradis, un véritable petit cocon pour quelques jours de détente mais aussi pour profiter d’un certains dépaysement loin du cadre de votre vie quotidienne maussade et stressante.

Marrakech est une ville qui dispose de tous les atouts nécessaires et indispensables pour vous faire passer une lune de miel, un voyage de noces inoubliables. Si vous êtes à la recherche de calme, de luxe et volupté, réservez votre chambre, votre suite d’amour dans une jolie maison d’hôte à Marrakech. Ces maisons anciennes sont situées en plein cœur de la médina, à deux pas des hauts lieux touristiques que les voyageurs ont envie de découvrir et vous serez libres d’aller et venir à votre aise dans les souks, dans les ruelles de la médina comme dans toutes les parties de la ville.

Pour une première découverte de Marrakech, il est fortement conseillé de choisir de préférence une maison d’hôte située à deux pas de la Place Jemâa-el-Fna ou dans un quartier réputé non loin d’une station de taxis pour éviter de se perdre et surtout de perdre du temps à la recherche de votre chemin.

Que faire à Marrakech ?

Location de la maison d’hote Riad Alili à Marrakech en amoureux, vous pourrez prendre le temps de vous détendre, de vous relaxer et de prendre du bon temps ensemble, à deux ! En plus de quelques visites touristiques et d’agréables repas dans divers restaurants de la ville ocre, il est conseillé de tester au moins une fois une après-midi ou journée détente et relaxation dans un SPA ou hammam de la ville ocre. La plupart des établissements proposent des formules détente à deux ! Vous ne serez pas déçu de cette petite découverte en amoureux.

Pour poursuivre votre découverte, une petite balade à dos de dromadaire en plein cœur de la palmeraie ou à cheval au coucher du soleil est également une expérience unique que vous ne vivrez qu’à Marrakech !

Laissez-vous tenter par un séjour de rêve dans une maison d’hôte à Marrakech pour votre lune de miel !

Optez pour l’évasion en pratiquant le quad au Maroc !

quad Marrakech

Faire du quad au Maroc avec Marocexpe est un bon moyen pour découvrir du pays mais également pour oublier son stress loin du train-train de son quotidien habituel. Il peut être pratiqué un peu partout mais notamment dans la région de Marrakech et le Grand Sud près des immenses dunes de sable, dans la nature ou les palmeraies pour encore plus de dépaysement même si les autorités ont autorisé sont utilisation sur les routes traditionnelles ou au centre-ville dans certaines conditions.

quad
Le Maroc est un pays magnifique avec de très nombreux paysages aussi divers que variés. Si vous voyagez entre amis ou en famille avec de grands enfants ou des adolescents vous aurez peut-être la chance de pouvoir partager des moments en plein air avec eux en pratiquant le quad au Maroc ou d’autres activités toutes aussi ludiques et sportives selon vos envies et votre budget. Les amateurs de sports mécaniques mais ceux qui aiment aussi s’évader de leur quotidien et de leur routine traditionnelle apprécieront de faire du quad au Maroc. Le quad est un engin formidable qui s’adapte à tous les terrains mais surtout les plus caillouteux et escarpés à l’image des 4×4. Il peut aussi bien franchir une dune que de dévaler les pentes escarpées des collines. Un vrai bonheur pour ceux qui aiment l’évasion avec un grand « E » ! Faire du quad lors de vos vacances dans toutes les villes du Royaume vous permettra de vous évader, de changer d’air et de découvrir des paysages à couper le souffle comme les collines et les montagnes dans les environs de Marrakech, les impressionnantes dunes de sable de la région de Merzouga ou encore les vastes plaines du nord du pays ou les plages de la région d’Agadir.

Quad palmeraie marrakech
S’évader c’est bien mais il est important de prendre toutes les précautions de sécurité avant de se lancer pour éviter les blessures, les chutes et même les accidents car conduire un quad n’est pas du tout la même chose que de conduire une voiture ou un scooter. La conduite d’un quad demande une prise en main et un petit rodage pour ne pas tomber dès le premier virage. La plupart des voyageurs décident de faire appel aux services des agences spécialisées dans les excursions en quad ou en sports mécaniques pour faire une petite balade ou pour louer un bolide. Le mieux quand on est débutant et que l’on ne connait pas bien région est de faire appel à un moniteur ou un guide qui vous encadrera, qui vous conseillera et qui vous donnera tous les bons tuyaux pour profiter pleinement de cette promenade ou de cette découverte de la région en quad. Un équipement de base vous sera également remis lors de votre location d’un quad. En ville, le casque est désormais obligatoire depuis quelques années. Il est essentiel pour votre sécurité en cas d’accident mais également pour pouvoir être pris en charge par une assurance en cas de besoin. Vous ne devez pas mettre la vie des autres en jeux même si vous rêvez de liberté. Les moniteurs qui vous emmèneront faire un tour en groupe vous proposeront sans doute d’autres équipements utiles comme une combinaison, des gants ou encore un kit de base en cas de crevaison pour que vous puissiez faire quelques petites réparations. En cas de besoin, une assistance est fournie par le loueur. Avant de louer un quad ou de partir en excursion, il est important de vérifier que l’agence en elle-même et que le louer dispose d’une assurance qui couvrira les dégâts en cas de problème aussi bien d’accident pour vous que pour d’éventuelles victimes car dans le cas contraire cela peut poser de nombreux problèmes.

Un peu d’évasion durant les vacances ne fait pas de mal mais il est important de rester prudent, de prendre toutes les précautions nécessaires et de porter l’équipement requis pour ce type de machine car votre sécurité et celle des autres passent avant tout !
Bonne balade à tous en quad à la découverte des différentes villes du Maroc ! Il ne vous reste plus qu’à enfourcher votre quad et à partir faire de jolies balades afin de pouvoir admirer le paysage qui vous entoure.

Vallées au Maroc

valle-maroc

Au Maroc, les visiteurs pourront profiter d’une occasion magnifique de découvrir un grand nombre d’espaces naturels ravissants et d’une diversité exceptionnelle qui sont le résultat de sa situation géographique. Une seule visite au Maroc ne sera pas sûrement pas suffisante pour pouvoir admirer toutes ces merveilles naturelles, parmi lesquels les vallées reflètent cette variété magique. Dans cet article je mentionnerai quelques unes des vallées les plus importantes et les plus belles du pays.

La Vallée de l’Ourika

De Bab Ighli, on peut commencer un voyage exceptionnel à la découverte de la beauté magique de la vallée de l’Ourika. Lors de ce voyage vous aurez l’occasion de découvrir le charme irrésistible du village de Jemaa Ghmat, un fascinant souk commercial, ainsi que son splendide mausolée.

La route continue à travers la région berbère et graduellement elle prend de l’altitude en laissant derrière de nombreux villages en adobe qui semblent s’accrocher à la colline. Sur la route pavée vous trouverez de plus en plus de marchands de minéraux, de poterie et de fossiles.

Vous pourrez aussi vous submerger dans les traditions et les couleurs de la culture du safran et de ses mystères.
Et la meilleur partie du voyage: l’exploration des sept cascades d’Ourika, idéalement situées en fin de route. Il y a également de magnifiques restaurants au bord de la rivière, que vous pourrez traverser par des petits ponts en bois et en cordes disséminés ça et là.

La Vallée du Dadès

Attrapé entre le Jbel Sargho et les escarpements des montagnes de l’Atlas, la rivière Dadès serpente à travers un paysage de désert aride pour terminer par irriguer une série d’oasis.

Le long de toute la route, avec à l’arrière-plan des escarpements ocre, des terres brûlées et des kasbahs rouges, de grandes constructions fortifiées témoignent du règne d’insécurité et des anciennes batailles qui ont longtemps dominé la région. Souvent abandonnées en faveur de logements plus modernes, certaines d’entre elles risquent sérieusement de finir en ruines. C’est le cas de kasbahs impressionnantes comme celles de El Kabbabe, Aïchil Dar, Dar Ait Souss et Amerhidil.

La palmeraie de Skoura, fondée au XIIe siècle par Yacoub El Mansour, est une île de verdure à ne pas manquer. Les Oued Ouarzazate et Amerhidil irriguent de nombreuses cultures de dattes, de figues et d’amandes dans une région où l’on peut goûter les meilleures dattes au Maroc. Il y a aussi de nombreuses kasbahs, comme celles de Amredil et Ben Moro, jusqu’à ce que la route nous mène aux jardins de roses les plus beaux de la vallée.

De Boulmane, la vallée devient plus étroite et la végétation devient de plus en plus rare au fur et à mesure que l’on pénètre les gorges du Dadès. Deux escarpements d’environ 300 mètres de hauteur et séparés par un corridor de moins de 20 mètres nous présentent la vue inoubliable d’un véritable chef-d’œuvre de la nature.

La Vallée du Drâa

En plein cœur du territoire berbère, la vallée du Drâa consiste en une série d’oasis et de palmeraies qui s’étendent le long du cours de la rivière, entre les dernières montagnes de l’Anti-Atlas et les portes mêmes du désert, d’abord de pierres et puis de sable. De Ouarzazate à Zagora, la route traverse tout d’abord le plateau du Jebel Tifemine, une étendue pratiquement désertique, et ensuite la route monte parmi des canyons escarpés cers le Tizi n’ Tinififlt, qui culmine à 1660 mètres d’altitude. Ensuite, il y a des paysages d’une grande beauté et, dans les régions irriguées, des abricotiers, des palmiers et des figuiers, ainsi que des petits champs de blé, de henné et de menthe et des petites parcelles séparées par de canaux d’irrigation, des routes et des petits sentiers étroits.

Les vallées au Maroc sont un exemple excellent de l’immense richesse et variété naturelle de ce pays. Les politiques environnementales sont donc essentielles pour la conservation de ces espaces naturels précieux au Maroc, ainsi que pour le futur de l’écotourisme au pays. Le développement de l’agriculture organique à grande échelle et l’utilisation de combustibles et de nouvelles sources d’énergie écologiques dans les foyers évitent leurs effets négatifs.

L’utilisation de cheminées de bio fuel comme les cheminées d’éthanol dans les foyers contribuent donc à la conservation de l’environnement et à l’économie d’énergie.