La greffe de cheveux chez les femmes

 

Lorsque l’on est une femme, il arrive un moment où la chevelure n’a plus aussi fière allure que dans la jeunesse. Les cheveux sont clairsemés, ils tombent à certains endroits. Cela peut être causé par de nombreux facteurs comme la ménopause, le stress, les coiffures trop serrés, les extensions, les brossages violents et répétitifs, les traitements médicamenteux lourds, l’hérédité, etc. C’est ainsi qu’on se retrouve avec moins de cheveux sur la tête. Cet état de fait est généralement source de complexes pour de nombreuses femmes, qui se lancent à la recherche du meilleur traitement. La greffe de cheveux se présente comme une solution efficace face à cette situation. Depuis le nombre d’interventions de greffes de cheveux est passé du simple au triple et désormais cela concerne % de femmes. Il ne s’agit plus d’un mal exclusif aux hommes. La greffe de cheveux avec l’équipe Aesthetis Paris concerne toutes les femmes qui ne peuvent plus se coiffer, qui ont le front et les tempes dégarnis, dont le crâne est visible, et qui sont dans cette situation de façon irréversible.

Les greffes de cheveux se caractérisent par le prélèvement du follicule pileux qui lui-même compte environ 3 à 4 cheveux. Ainsi les cheveux qui pousseront garderont leurs caractéristiques, le volume, la couleur, la forme, etc. Peu importe la technique utilisée par le chirurgien, il est nécessaire de subir une préparation avant l’intervention. Si vous utilisez des lotions au Minoxidil, il est recommandé de les arrêter au moins un mois avant l’intervention. Ceci limite les risques de saignement. Servez-vous d’un gel antiseptique 48 heures avant l’opération. Celles qui ont subi une chimiothérapie ont de fortes chances de se retrouver avec le bulbe détruit, la greffe ne peut donc pas être envisagée avant quelques années encore. Deux techniques sont utilisées par les praticiens lors des greffes de cheveux : la FUE, qui est l’extraction d’unités folliculaires et la FUT, transplantation d’unités folliculaires. La FUT qui est la technique par les bandelettes, est considérée comme la plus fiable. Cette technique est recommandée pour les alopécies importantes. Le praticien prélève les cheveux par bandelettes à l’arrière de la tête, ensuite il sépare les greffons avant de les réimplanter sur la partie dégarnie de la tête.

Avec cette technique on peut prélever jusqu’à 6000 cheveux en une séance et le coût est supérieur à celui d’une greffe de cheveux par FUE. Seul inconvénient, la cicatrice est assez grande et peut être visible. La FUE est la technique de greffe de cheveux la plus récente, elle convient aux petites et moyennes alopécies. Chaque unité folliculaire est prélevée et implantée l’une après l’autre, de la zone donneuse vers la partie dégarnie de la tête. Chaque unité folliculaire compte entre 1 et 3 cheveux. Selon le nombre de cheveux prélevés, la procédure est plus ou moins longue et son coût reste raisonnable. La cicatrisation est rapide et la cicatrice qui en résulte est peu visible. La greffe de cheveux par FUE est une opération très technique qui nécessite que le chirurgien soit expérimenté et professionnel. Chacune des deux interventions se déroule sous anesthésie locale, du coup la patiente ressent peu de douleurs, voire pas du tout.

Laisser un commentaire